AMAP d’Autan - Jacques Dezeuze

Accueil du site > Ouvrages, Livres, Revues > Passer du sous développement à une économie respectueuse de l’environnement

Passer du sous développement à une économie respectueuse de l’environnement

samedi 22 mai 2010

ISIS Agriculture Economie Energie Une croissance verte pour les pays en développement Green Growth for Developing Nations Les pays en développement peuvent passer directement à des économies à faibles émissions de carbone en améliorant l’efficacité énergétique, en adoptant l’agriculture biologique et en installant des équipements d’énergies renouvelables hors réseau à un coût abordable pour les populations, nous dit une agence des Nations Unies. D’après le Dr.Mae-Wan Ho

Des opportunités vertes parmi les multiples crises mondiales

Il y a beaucoup de solutions à la crise mondiale actuelle qui est multiple : dans la finance, dans le réchauffement planétaire et les changements climatiques, ainsi que dans la hausse des prix alimentaires ; ces solutions sont disponibles et abordables par les pays en développement et elles peuvent créer des opportunités de croissance verte, lit-on dans la dernière parution de Trade and Environment Review (TER), Revue de l’Environnement et du Commerce publiée par la CNUCED, la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement, en anglais UNCTAD. La CNUCED est l’équivalent de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement) pour les pays en développement.

Une croissance beaucoup plus "propre" est possible dans le monde en faisant du développement avec les technologies existantes, si l’on tient compte des bonnes stratégies et des incitations, dit le rapport TER.

Au lieu de se serrer la ceinture en temps de crise financière, comme la sagesse conventionnelle pourrait nous le dicter, l’urgence de la crise donne aux gouvernements des nations les plus pauvres du monde, la chance de réaffecter les ressources à une organisation efficace de la croissance économique :

c’est meilleur pour l’environnement,

socialement plus équitable

et plus prometteur à long terme.

Le rapport TER met l’accent sur trois domaines de la croissance "propre"

l’efficacité énergétique,

l’agriculture durable et

l’énergie renouvelable hors réseau.

A condition que cela soit fait correctement, cela devrait générer des économies en termes de rentabilité ou même générer des profits rapides. En outre, le passage à une croissance propre créera des emplois. Lire la suite de cet article sur : http://yonne.lautre.net/spip.php ?article4183

152 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette